11 000 signatures pour une traversée du lac

Circulation

La droite a fait aboutir son initiative pour défendre le principe d’une grande traversée.

Les initiants apportent les cartons de signatures. Tout à gauche, Alain-Dominique Mauris, président du PLR. Il est accompagné notamment de Daniel Zaugg, 3e depuis la gauche, Sébastien Desfayes, président du PDC, 2e depuis la droite, et Nathalie Hardyn, directrice adjointe de la CCIG, tout à droite.

Les initiants apportent les cartons de signatures. Tout à gauche, Alain-Dominique Mauris, président du PLR. Il est accompagné notamment de Daniel Zaugg, 3e depuis la gauche, Sébastien Desfayes, président du PDC, 2e depuis la droite, et Nathalie Hardyn, directrice adjointe de la CCIG, tout à droite.

Christian Bernet@CCBernet

Les partisans d’une traversée du lac voient la vie en rose. Ils ont récolté 11 700 signatures en faveur d’un ouvrage autoroutier, à réaliser si possible en 2030. Ce lundi matin, ils ont déposé leurs paraphes au Service des votations. Ils espèrent que le peuple votera d'ici une année.

«Cette initiative permettra aux Genevois de se prononcer sur le principe d’un tel ouvrage. C’est le bon moment pour le faire», a commenté Alain-Dominique Mauris, président du Parti libéral-radical (PLR). «Un oui des Genevois permettra à nos élus à Berne de parler d’une seule voix, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui», a poursuivi Daniel Zaugg, député PLR.

Cette initiative a été lancée cet automne. Elle devait permettre d’éviter que les Genevois se laissent séduire par le projet de traversée de la Rade, considéré comme mauvais par les initiants. Ce dernier a été sèchement refusé fin septembre en votation populaire.

La traversée du lac doit se réaliser plus en amont dans le lac et doit permettre le bouclement autoroutier. Les initiants n’ont présenté aucun tracé précis mais ils se basent sur le projet du Conseil d’Etat qui prévoit une liaison du Vengeron à la Belote, avec une extension jusqu’à la France. Son coût est estimé entre 2,8 et 3,3 milliards de francs. Il pourrait s’agir d’un pont ou d’un tunnel. «Cette traversée permettra de baisser le trafic de 26% au centre-ville», assure Daniel Zaugg.

A la base de l’initiative, on trouve le PLR, le Parti démocrate-chrétien et la Chambre de commerce et d’industrie. Ces derniers ont été rejoints par la Fédération des entreprises romandes, le Touring Club Suisse, l’Automobile Club Suisse, les partis Vert’libéral et Pirate.

Bernerzeitung.ch/Newsnetz

Diese Inhalte sind für unsere Abonnenten. Sie haben noch keinen Zugang?

Erhalten Sie unlimitierten Zugriff auf alle Inhalte:

  • Exklusive Hintergrundreportagen
  • Regionale News und Berichte
  • Tolle Angebote für Kultur- und Freizeitangebote

Abonnieren Sie jetzt

Loading Form...